EXPERIENCE SOCIAL

Expérience sociale: Harcèlement de rue


Suite au sondage Ipsos qui révélait la gravité de la culture du viol en France, des étudiantes ont décidé de réaliser une expérimentation sociale en pleine rue avec une question primordiale : « Ma façon de m’habiller mérite-t-elle de me faire agresser ? »

Il y a un mois de cela, on vous relayait les résultats choquants d’un sondage sur la culture du viol en France. L’étude menée par Ipsos mettait notamment en lumière que 27% des Français considéraient les victimes de viol comme responsables de leur sort lorsqu’elles portent une tenue sexy. Un chiffre alarmant qui n’a pas laissé indifférent un groupe de neuf étudiantes lyonnaises.

Une expérimentation sociale qui confirme la réalité du sondage

De passage à Dijon, ces étudiantes ont repris les résultats du sondage pour mieux s’apercevoir de la réalité en pleine rue : « Le but de l’exercice était de nous confronter à l’entrepreneuriat : réaliser un projet de A à Z. On avait deux jours pour faire quelque chose qui allait toucher le plus de personnes possible. Il fallait que les gens en parlent en rentrant chez eux » explique l’une d’elles.

La vidéo, que vous pouvez voir ci-dessous, commence par une fille qui s’avance et qui laisse tomber son écharpe, n’étant vêtue que d’une jupe et d’un soutien-gorge. Une seconde arrive, habillée avec un haut en plus, laisse entrevoir son nombril. Elles portent ensemble une pancarte interrogeant : « Ma façon de m’habiller mérite-t-elle de me faire agresser ? »

Commenter

Commenter