classé

Cette pauvre chienne a dû être euthanasiée car ses maîtres ne l’ont pas nourrie depuis 1 mois


Une chienne sévèrement émaciée et souffrant de maladies de peau a dû être euthanasiée parce que ses propriétaires n’ont pas su la nourrir adéquatement pendant plus d’un mois.
Les inspecteurs de la RSPCA disaient que Tazer, un mastiff croisé de cinq mois, avait tout d’un mort-vivant, après l’avoir trouvée à sa maison de Queensland en février 2015, couverte d’ulcères suintants et souffrant de gale.
Ses propriétaires, John Bridge, 37 ans et Lyn Smith, 47 ans, ont plaidé coupable à la Mackay Magistrates Court lundi, pour cruauté animale.
Les inspecteurs y ont dit que Tazer a mangé vigoureusement, après qu’on lui ait donné de la nourriture.
« Avant d’être inspecteur pour la RSPCA, j’étais technicienne en santé animale pendant 12 ans et au cours de ma carrière pour la RSPCA et l’association vétérinaire, je n’ai jamais rien vu de tel, » disait l’inspectrice régionale Natalie Aitken.
« C’est le pire cas que j’ai vu. »

1

La chienne a été euthanasiée sous recommandation d’un vétérinaire, car sa période de rétablissement
aurait été très, trop, longue et douloureuse.
Souffrant de gale folliculaire, elle a complètement perdu sa fourrure et son corps était recouvert de gonflements éclatés.
Aussi connue sous le nom de démodécie, cette condition survient quand le système immunitaire d’un chien n’arrive pas à garder les acariens sous contrôle, et laisse l’animal avec des ganglions enflés, des croûtes sous la peau et des infections.
L’avocat des accusés a dit en cour qu’ils avaient acheté Tazer suite à une petite annonce et ont vite remarqué ses démangeaisons, appelé un vétérinaire qui leur a dit qu’elle avait la gale.

1 (1)

Le couple reçoit environ 500$ de Centrelink chaque semaine et disait attendre pour un autre paiement afin de traiter la maladie de leur chien.
Le magistrat Damien Dwyer les interdit d’avoir un autre animal pendant cinq ans, mais leur permet de garder ceux qu’ils possèdent déjà.
« C’est cruel, je pense sérieusement à les envoyer en prison, en fait, je
crois que je vais les envoyer en prison sauf si vous me persuadez du contraire, » a-t-il dit à l’avocat du couple.

1 (2)

La RSPCA visitera leur maison afin de vérifier l’état de santé de leurs autres animaux.
Le procès a été ajourné, et les propriétaires connaîtront leur sentence plus tard ce mois-ci.
Source: dailymail.co.uk/news/article-3630284/Severely-emaciated-South-Mackay-dog-euthanized-owners-did-not-feed-month.html

Commenter

Commenter